OrientationUniversités

Universités, Grandes écoles... à quoi va ressembler cette rentrée 2020 ?

Crise du Covid_19 oblige, plusieurs mesures s'imposent : port du masque, distanciation physique, cours à distance, tests...

C’est la rentrée dans beaucoup d’universités et d’écoles qui ouvrent à nouveau leurs portes ce lundi, et vont commencer à accueillir leurs premiers étudiants dans les tous prochains jours.

Tous masqués. La ministre de l’enseignement supérieur Frédérique Vidal l’a confirmé ce jeudi, après l’annonce du premier ministre Jean Castex : en cette rentrée 2020, pandémie de Covid-19 oblige, le port du masque sera “obligatoire pour tous et partout” dans tous les établissements de l’enseignement supérieur. Une mise au point nécessaire alors que le protocole publié début août par son ministère se contentait de recommander le masque.

Vous devrez donc porter votre masque en cours, comme à la BU ou même dans les couloirs de votre établissement. Le ministère n’ayant pas prévu de fournir les étudiants en masques gratuits, si votre établissement n’a rien prévu il vous faudra y consacrer un budget assez conséquent : environ une trentaine d’euros par mois, selon les syndicats étudiants.
Pour faire face à ce surcoût important pour un petit budget, certaines universités et écoles ont décidé d’équiper leurs étudiants en masque réutilisable : c’est le cas de l’université Lyon 1, qui va distribuer 10 masques réutilisables certifiés et lavables à ses étudiants, ou de l’université de Lille ou bien encore d’HEC, qui a annoncé la distribution de 5 masques réutilisables et d’une bouteille de gel hydro-alcoolique à ses étudiants et professeurs. D’autres établissements ont choisi de réserver ces distributions de masques gratuits aux boursiers.

Des tests PCR demandés aux étudiants...



Des universités ont également prévu d’installer des bornes de gel hydroalcoolique à l’entrée des bâtiments, comme l’université de Caen, et les parcours fléchés, pour éviter les croisements trop proches dans les couloirs, se sont multipliés sur les sols des établissements. Plus original, à l’université de Bordeaux, un mail a été prévu pour répondre à toutes les questions liées au Covid-19 des étudiants inquiets, ou pensant être malades - ailleurs il faudra se contenter des affichettes rappelant les gestes barrières à respecter pour éviter la propagation du virus.

Enfin des attestations de test PCR Covid-19 sont aussi parfois demandées aux étudiants avant leur rentrée sur les campus. C’est le cas notamment à HEC ou à la Web school factory à Paris.

Et la distanciation physique dans les amphis ?



Là encore c’est à chaque établissement de mettre en place son propre protocole : à l’université de Lille les capacités des amphis ont été réduites de 50%, ce qui suppose qu’une partie des étudiants suivra les cours en présentiel, et d’autres à distance en vidéo. “C’est ce qui se fait déjà depuis plusieurs années dans les facultés de médecine” a souligné Olivier Laboux, vice-président de la conférence des présidents d’université, lors de la conférence de presse (vidéo) de la CPU. Dans l’état actuel des connaissances et des recommandations sanitaires, un cours dans un amphi bondé et mal ventilé représentant un risque plus élevé de contamination, certains établissement ont profité des vacances pour accélérer des travaux déjà prévus ou en initier de nouveaux : c’est le cas de l’université de Reims, qui termine l’installation de conduits d’aération dans ses amphis. Les plus gros établissements prévoient également que les horaires des cours en amphi soient aménagés pour limiter les habituels “bouchons” de fin de cours entre différentes promotions.

De même un protocole est en cours d’élaboration par le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche pour déterminer les mesures à appliquer dans les restaurants universitaires - plusieurs scenariis sont envisagés, parmi lesquels la demande faite aux étudiants d’apporter leurs propres couverts.

Un enseignement hybride



Il faut donc se préparer à ce que cette année universitaire qui commence soit tout aussi particulière que le second semestre 2020, avec un mélange de cours en présentiel et en distanciel. Ainsi Neoma, qui avait décalé préventivement ses dates de rentrée, il est prévu que 60% des cours seront en présentiel, et le reste à distance, en classes virtuelles.

Plus généralement, les nouveaux étudiants, tout juste bacheliers, devraient bénéficier d’un peu plus de temps de cours en présentiel, pour faciliter leur insertion dans leur nouvel établissement, mais les “anciens”, L2, L3, et plus, censés être déjà rôdés aux études supérieures, devront composer avec plus de cours à distance, et ceci au moins pendant toute la durée du premier semestre.

Sandrine Chesnel

Retour au dossier Universités
Universités : Universités, Grandes écoles... à quoi va ressembler cette rentrée 2020 ?
Imprimer

Commentaires / Réactions

Universités : consultez aussi...

Rentrée 2020 et Covid-19 : amphis bondés, étudiants révoltés

Rentrée 2020 et Covid-19 : amphis bondés, étudiants révoltés

Les amphis sont souvent très (trop) remplis en début d'année, ce que dénonce de nombreux étudiants chaque année, mais avec la crise sanitaire, cette rentrée est d'autant plus explosive...

Journées du Patrimoine 2020 : les universités et grandes écoles ouvrent leurs portes

Journées du Patrimoine 2020 : les universités et grandes écoles ouvrent leurs portes

Découvrez les campus qui se bougent pour la 37e édition des Journées Européennes du Patrimoine qui permettent de pousser les portes de lieux insolites, souvent inaccessibles ou avec des visites guidées spéciales.

VIDÉO. Amphis bondés et coronavirus : à la Sorbonne, des étudiants déjà inquiets

VIDÉO. Amphis bondés et coronavirus : à la Sorbonne, des étudiants déjà inquiets

Crise du coronavirus et rentrée 2020 : les étudiants du supérieur sont priés de respecter les gestes barrières... mais les conditions de travail le permettent-ils en présentiel ?

Ici, les étudiants sont priés de ne pas venir en cours !

Ici, les étudiants sont priés de ne pas venir en cours !

L’Université de technologie de Compiègne (UTC) a décidé de garder à distance la majorité de ses 4 000 élèves, qui pourront suivre les leçons depuis chez eux.

Coronavirus : «Cette rentrée universitaire va être très stressante pour les étudiants»

Coronavirus : «Cette rentrée universitaire va être très stressante pour les étudiants»

A chaque université ses règles. Malgré le Covid, les universités parisiennes sont invitées à privilégier l’enseignement «en présentiel».

Paris-Saclay : l'université classée 14e du classement de Shanghai, une première pour la France

Paris-Saclay : l'université classée 14e du classement de Shanghai, une première pour la France

La France perce pour la première fois la barre des 15 premières places de ce classement mondial des meilleures universités. Une référence ultra-prestigieuse malgré des critères discutables.

Ecoles à la Une

EMC - Ecole supérieure des Métiers de l'Image, du son et de la création 2D.3D
• L'EMC est spécialisée dans les formations artistiques en alternance et...
Audencia Business School
Audencia Business School : Innovative leaders for a responsible...
CY Tech
CY SUP assure l’articulation des premiers cycles du territoire avec les...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter

L'actu du Parisien Etudiant, examens, bons plans, soirées, orientation... *

Inscription réussie - Merci.


* En complétant votre adresse électronique, vous validez les Conditions Générales d’Utilisation et acceptez que Le Parisien, responsable de traitement, traite vos données pour vous permettre de recevoir les actualités Le Parisien Etudiant. Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de protection de vos données personnelles : Politique de confidentialité.